Expériences

  • Chaque poussin conditionné ayant été préalablement identifié par un numéro, placer individuellement les poussins numérotés de un à trois dans la cage de verre et mettre le robot en mouvement.
    Enregistrer les piailleries des poussins et démarrer l’enregistrement vidéo. Une fois le robot arrivé sur la cage de verre où est placé le poussin, l’expérience est terminée. Nous aurons le temps objectif que le robot a pris pour la course jusqu’aux poussins. Nous reprenons l’expérience dix fois avec les mêmes poussins.

Interprétation des résultats

Dans l’interprétation des résultats, plusieurs aspects peuvent être retenus. Cette liste n’est pas exhaustive et le lecteur pourrait y ajouter d’autres observations.

  1. Dans tous les cas avec les réponses en moins de 100 secondes, on peut se rendre compte qu’avec les poussins conditionnés il y a une réponse plus rapide et fréquente.
    1. 25 fois conditionnés versus 14 fois non conditionnés.
    2. 25 fois conditionnés avec quartz versus 16 fois non conditionnés.
    3. 20 fois conditionnés avec quartz allumé versus 17 fois non
      conditionnés.
  2. Dans tous les cas avec les réponses de plus de 200 secondes, on peut se rendre compte qu’avec les poussins conditionnés, il y a un nombre de réponses moins élevés.
    1. 10 fois conditionnés versus 16 fois non conditionnés.
    2. 11 fois conditionnés avec quartz versus 18 fois non conditionnés.
    3. 14 fois conditionnés avec quartz allumé versus 15 fois
      non conditionnés.
  3. De même dans tous les cas avec les réponses entre 100 de 200 secondes, on peu se rendre compte qu’avec les poussins conditionnés il y a un nombre réponses moins élevés.
    1. 5 fois conditionnés versus 10 fois non conditionnés.
    2. 4 fois conditionnés avec quartz versus 5 fois non conditionnés.
    3. 6 fois conditionnés avec quartz allumé versus 8 fois non conditionnés.

Interprétation des résultats

Dans l’interprétation des résultats, le but est de déterminer si un Artéfact, en occurrence l’enregistrement, peut avoir un impact similaire à l’expérience in vivo. Encore une fois, plusieurs aspects peuvent être retenus. Cette liste n’est pas exhaustive et le lecteur pourrait y ajouter d’autres observations.

  1. Dans tous les cas avec les réponses en moins de 100 secondes, on peut se rendre compte qu’avec les poussins conditionnés in vivo, il y a une réponse plus rapide et fréquente qu’avec l’enregistrement.
    1. 25 fois in vivo versus 20 fois avec enregistrement.
    2. 25 fois in vivo avec quartz versus 17 fois avec enregistrement
      et quartz.
    3. 20 fois in vivo avec quartz allumé versus 18 fois avec
      enregistrement et quartz allumé.
  2. Dans tous les cas avec les réponses de plus de 200 secondes, on peut se rendre compte qu’avec les poussins conditionnés in vivo, il y a un nombre réponses moins élevés qu’avec l’enregistrement.

    1. 10 fois in vivo versus 13 fois avec enregistrement.
    2. 11 fois in vivo avec quartz versus 17 fois avec enregistrement
      et quartz.
    3. 14 fois in vivo avec quartz allumé versus 15 fois avec enregistrement et quartz allumé.
  3. De même, tous les cas avec les réponses entre 100 de 200 secondes, on peut se rendre compte qu’avec les poussins conditionnés in vivo, il y a un nombre réponses moins élevé qu’avec l’enregistrement.

    1. 5 fois in vivo versus 7 fois avec enregistrement.
    2. 4 fois conditionné avec quartz versus 6 fois avec enregistrement
      et quartz.
    3. 6 fois conditionné avec quartz allumé versus 7 fois avec enregistrement et quartz allumé.

Interprétation des résultats

Dans l’interprétation des résultats, le but est de voir si les enregistrements des poussins conditionnés sont différents des enregistrements de poussins non conditionnés. Encore une fois, plusieurs aspects peuvent être retenus. Cette liste n’est pas exhaustive et le lecteur pourrait y ajouter d’autres observations.

  1. Dans tous les cas avec les réponses en moins de 100 secondes, on peut se rendre compte qu’avec les enregistrements non conditionnés il y a une réponse plus rapide ou égale aux enregistrements conditionnés.
    1. 20 fois conditionnés versus 20 fois non conditionnés.
    2. 17 fois conditionnés avec quartz versus 29 fois non conditionnés.
    3. 18 fois conditionnés avec quartz allumé versus 18 fois non conditionnés.
  2. Dans tous les cas avec les réponses de plus de 200 secondes, on peut se rendre compte qu’avec les enregistrements conditionnés, il y a un nombre réponses plus élevé ou égal qu’avec les enregistrements non conditionnés.

    1. 13 fois conditionnés versus 13 fois non conditionnés.
    2. 17 fois conditionnés avec quartz versus 7 fois non conditionnés.
    3. 15 fois conditionnés avec quartz allumé versus 15 fois non conditionnés.
  3. De même dans tous les cas avec les réponses entre 100 de 200 secondes, on peut se rendre compte qu’avec les enregistrements conditionnés, il y a un nombre de réponses plus élevé ou égal qu’avec les enregistrements non conditionnés.

    1. 7 fois conditionnés versus 7 fois non conditionnés.
    2. 6 fois conditionnés avec quartz versus 4 fois non conditionnés.
    3. 7 fois conditionnés avec quartz allumé versus 7 fois non conditionnés.

Interprétation des résultats

Dans l’interprétation des résultats, plusieurs aspects peuvent être retenus. Cette liste n’est pas exhaustive et le lecteur pourrait y ajouter d’autres observations.

  1. Dans tous les cas avec les réponses en moins de 100 secondes on peut se rendre compte qu’avec les enregistrements des poussins conditionnés envoyés par onde scalaires, il y a une réponse beaucoup plus fréquente que les résultats entre 100 et 200 secondes et les résultats à plus de 200 secondes.
    1. 16 fois avec moins de 100 secondes versus 5 fois entre 100 et 200 secondes et 9 fois à plus de 200 secondes.
    2. 20 fois avec moins de 100 secondes avec quartz versus 2 fois entre 100 et 200 secondes et 8 fois à plus de 200 secondes.
    3. 16 fois avec moins de 100 secondes avec quartz allumé versus 5 fois entre 100 et 200 secondes et 9 fois à plus de 200 secondes.

Interprétation des résultats

Dans l’interprétation des résultats, nous voulons observer la différence entre l’enregistrement des poussins par haut-parleur et l’enregistrement des poussins avec l’onde scalaires. De plus, plusieurs aspects peuvent être retenus. Cette liste n’est pas exhaustive et le lecteur pourrait y ajouter d’autres observations.

  1. Dans plusieurs cas avec les réponses en moins de 100 secondes, on peut se rendre compte qu’avec les ondes scalaires, il y a une réponse plus fréquente ou pareille qu’avec seulement l’enregistrement.
    1. 16 fois onde scalaire versus 15 fois avec enregistrement seulement.
    2. 20 fois onde scalaire avec quartz versus 13 fois avec enregistrement seulement..
    3. 16 fois onde scalaire avec quartz allumé versus 16 avec enregistrement seulement.
  2. Dans tous les cas avec les réponses de plus de 200 secondes, on peut se rendre compte qu’avec les ondes scalaires, il y a un nombre réponse moins élevé.
    1. 9 fois onde scalaire versus 12 fois avec enregistrement seulement.
    2. 8 fois onde scalaire avec quartz versus 12 fois avec enregistrement seulement.
    3. 9 fois onde scalaire avec quartz allumé versus 11 fois avec enregistrement seulement.
  3. Dans les cas avec les réponses entre 100 et 200 secondes,
    on peut se rendre compte qu’avec les ondes scalaires il y a
    un nombre de réponse semblable, sauf pour une catégorie.
    a) 5 fois onde scalaire versus 3 fois non conditionnés.
    b) 2 fois onde scalaire avec quartz versus 5 fois non
    conditionnés.
    c) 5 fois onde scalaire avec quartz allumé versus 3 fois non conditionnés.

CONCLUSION SOMMAIRE

  1. Dans tous les cas, les poussins conditionnés ont une réponse plus favorable que les poussins non conditionnés dans les expériences IN VIVO ce qui confirme la thèse du Dr René Peoc’h.
  2. La réponse des enregistrements démontre une réponse identique, et dans certains cas meilleure, avec des enregistrements de poussins NON conditionnés. (sauf avec l’onde scalaire qui n’a pas été expérimentée)
  3. Les expériences IN VIVO des poussins conditionnés présentent un meilleur résultat que les enregistrements de poussins conditionnés.
  4. En revanche, les enregistrements ont une réponse plus fréquente à l’intérieure de 100 secondes que celles entre 100 et 200 secondes
    et celles de plus de 200 secondes.
  5. Dans tous les cas avec l’ONDE SCALAIRE et l’ENREGISTREMENT, nous avons une réponse beaucoup plus fréquente à l’intérieure de 100 secondes que celles entre 100 et 200 secondes et celles de plus de 200 secondes.

Ce qui nous porte à croire que l’enregistrement avec les ondes scalaires serait une des prochaines recherches à expérimenter avec une intention incluant l’influence de la membrane cellulaire.

Translate »